Jardins Familiaux

jardins

Depuis plusieurs années, une demande pressante de la part de nos concitoyens nous a poussés à envisager la création de jardins familiaux à Saint-Brès.

L’équipe municipale élue lors des élections partielles du 12 septembre 2010 l’avait incorporée dans son programme 2010-2014 :
« Jardins partagés
Nous souhaitons créer des jardins familiaux, avec le concours des bénévoles et en partenariat avec le Conseil Régional. Nous disposons d’un terrain de 800m² avec un point d’eau (Les Crozasses) que nous pourrions confier à une association qui assumerait la gestion et l’attribution de parcelles pour les familles.
Ces jardins seraient à la fois des lieux de vie, mais également le support d’activités sociales, scolaires et intergénérationnelles. »

A l’époque, le terrain prévu s’est avéré trop petit et difficile à travailler. Après une vaine recherche pour un terrain plus grand, le projet fut mis de côté en attendant qu’une opportunité se présente, mais l’idée ne fut jamais abandonnée.
Les premières années de mandat furent employées à chercher un terrain vaste et relativement bien placé. Des lettres furent envoyées à des propriétaires, leur proposant la cession de leur terrain, mais les demandes furent soit refusées, soit ignorées.
En 2014, une proposition d’acquisition se présenta sur un premier terrain au sud de la voie ferrée mais celui-ci était très morcelé et le remembrement aurait demandé de nombreuses discussions, plusieurs propriétaires étant impliqués.
Un second terrain d’environ 6000 m² jouxtant le lagunage nous fut proposé mais la vente ne put se réaliser. Celui-ci fut donc abandonné au profit d’un terrain voisin de 4350 m², dont les propriétaires acceptèrent la vente après avoir été assurés que ce terrain situé le long de la voie ferrée n’était pas constructible.

Aujourd’hui, l’achat du terrain a été voté et mis au budget 2016 de la municipalité. Il devrait être bientôt réalisé. Ce terrain permettra la création d’un jardin partagé comprenant entre 30 et 40 parcelles de 25 et 50 m² gérés par une association de jardiniers.

Les objectifs

Le premier objectif est économique. Ces terrains familiaux, aujourd’hui implantés dans de nombreuses communes partout en France, permettront aux familles à faible revenu, adhérentes à l’association gestionnaire, de consommer fruits et légumes nécessaires à leur alimentation, qu’ils n’auront pas à acheter en commerces. Dans le même esprit, les personnes sans emploi pourraient y trouver une possibilité de produire par eux-mêmes fruits
et légumes, et de découvrir dans cette activité une valorisation de leur personne.
Le second objectif est écologique. L’un des principes du jardinage actuel est de permettre au jardinier respectueux de la nature de réaliser une production horticole raisonnée, naturelle, voire bio, en excluant tout produit phytosanitaire. L’intervention auprès des enfants des écoles pour les initier à l’art du jardinage et de la production naturelle, verrait son aboutissement dans l’apprentissage du goût, avec les produits issus de leur production.

Le troisième objectif est pédagogique. L’art du jardinage n’est pas inné. Des cours et des démonstrations de cultures maraîchères, de production de graines, de fabrication de compost, etc. permettront à chaque jardinier de mettre tous les atouts de son côté pour une production naturelle et raisonnée. Dirigé vers les enfants, cet objectif leur permettrait, par la mise en place de loisirs créatifs, de leur expliquer comment prendre soin d’une plante et comment appréhender la nature. Enfin, il permettrait à chacun de découvrir le goût, la saveur d’un produit naturel.

Le dernier objectif vise à créer un esprit de convivialité et de solidarité intergénérationnelles en permettant à des personnes de tous âges de se rencontrer pour partager l’expérience du jardinage, échanger leurs méthodes et leur production, les graines et semis, etc. Il doit aussi permettre de rencontrer d’autres jardiniers dans les communes environnantes, d’organiser des journées conviviales et de partager des moments agréables (déjeuners, grillades, dégustation de produits).

La réalisation

Tous ces objectifs, prévus pour cette année, ne pourront être tenus sans un fort esprit de création, sans l’intervention et l’implication d’une équipe de bénévoles groupés au sein de l’association « Les jardins de Jeannot (Lamouroux) » qui devrait voir le jour dans les semaines à venir. Les futurs jardiniers désireux de louer une parcelle sont invités à s’inscrire en mairie où un questionnaire leur sera proposé pour connaître leurs souhaits.

La commune soutient évidemment ce projet dont elle favorise l’éclosion en votant un budget permettant l’acquisition du terrain ainsi que son aménagement. Ces deux pôles représentent un investissement d’environ 30 000 €. Il s’agit là d’un effort important qui permettra à une population de plus en plus éco-responsable de se retrouver autour d’un grand projet commun.

Et maintenant…

Que d’événements ont bousculé, en quelques mois, le calendrier des jardins familiaux, tous déclenchés l’an passé par l’acquisition du terrain situé près du lagunage, de l’autre côté de la voie ferrée, visible depuis le rond-point de Verdun.

Cette acquisition, s’est concrétisée par la signature en mairie de l’acte de vente, le mardi 4 octobre 2016. Elle fut précédée par la création de l’Association « Les Jardins de Jeannot » sous la houlette de son président Joseph Rodriguez, déjà responsable du projet des jardins familiaux sur la commune.

Début novembre 2016 commençaient les travaux de clôture effectués par les services techniques de la commune, avec installation d’un portail fabriqué dans leurs ateliers. Peu après, la Convention mairie-association fut votée et signée, permettant dès lors l’attribution des parcelles aux nouveaux jardiniers qui n’ont pas attendu pour commencer à préparer leur lopin de terre.

Un temps de repos hivernal a permis l’enrichissement de la terre pour accueillir les nouvelles plantations effectuées par la vingtaine de jardiniers déjà inscrits, débutants ou aguerris, qui ont partagé en toute convivialité leur savoir-faire, leurs efforts, leurs outils et leurs graines.

L’attente de subventions a obligé la commune à différer l’installation des équipements prévus mais bientôt, un forage et un réseau hydraulique devraient permettre une irrigation peu coûteuse et non restrictive. Un cabanon commun sera construit pour accueillir les jardiniers et protéger leurs outils. L’électricité y sera installée. Une pergola, un espace de rencontre et de partage, un verger, un parking, des allées des haies végétalisées, etc. viendront enrichir cette belle réalisation qui permettra aux familles de privilégier le « circuit court » en consommant leurs propres légumes. Elle leur permettra également d’y trouver une convivialité « fructueuse ».

Quelques terrains sont encore disponibles. Pour tout renseignement ou inscription, veuillez vous adresser à l’accueil de la mairie qui transmettra.

 


,