CCAS

Le  Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) propose un ensemble de prestations pour remédier aux situations de précarité ou de grande difficulté sociale.
Légalement, le CCAS est un établissement public administratif communal. Il est dirigé par un Conseil d’Administration présidé par le Maire. Il dispose de la personnalité morale et financière et « anime une action générale de prévention et de développement social dans la commune » (loi n°2002-2 du 2 janvier 2002 du Code de l’Action Sociale et des Familles).

Le CCAS propose donc un ensemble de prestations autour de trois domaines :

  • l’aide sociale légale qui, de par la loi, est sa seule attribution obligatoire,
  • l’aide sociale facultative et l’action sociale,
  • l’animation des activités sociales.

C’est au travers de ces deux derniers domaines que la politique sociale déterminée par les élus se met en œuvre, autour d’une relative liberté d’intervention, mais avec pour but de remédier aux situations de précarité ou de grande difficulté sociale.

Au CCAS, la logique du « guichet unique » mise en place par les élus, permet à toutes les personnes qui se présentent d’être conseillées et orientées vers les services concernés ou directement pris en charge pour bénéficier immédiatement de leurs droits.

  • Pour les personnes en situation précaire, les services du CCAS instruisent les demandes de RSA et se chargent de leur accompagnement social.
  • Pour les personnes handicapées, le CCAS intervient en faveur de l’accès aux droits, aux aides et services, mais aussi pour faciliter l’insertion professionnelle. Par ses démarches, le CCAS contribue à une meilleure qualité de vie malgré le handicap.
  • Pour les personnes âgées, il permet d’accéder aux soins en résidences-foyers ou à domicile mais également à différentes manifestations qu’il organise (semaine bleue, loto du CCAS, repas des aînés…).

Bien sûr, les moyens du CCAS sont ceux mis à la disposition par le conseil municipal. Le budget alloué au CCAS lui permet donc de réaliser en partie ses actions d’aide sociale facultative, après une analyse des besoins sociaux, comme le précise l’article 2 du décret de mai 1995 : « Les centres d’action sociale mettent en œuvre, sur la base du rapport d’analyse des besoins sociaux: une action sociale générale, … et des actions spécifiques. ».

Les élus du CCAS sont fortement impliqués dans cette analyse des besoins sociaux de la commune et cherchent à apporter une réponse juste et adaptée aux difficultés des familles. Les demandes sont nombreuses et les dossiers étudiés avec sérieux et confidentialité.

La même rigueur est accordée à l’attribution des logements sociaux, en tenant compte de la situation actuelle du demandeur et de l’urgence ou la nécessité de loger.


,